Conseils

Flotte auto Volkswagen : quels véhicules choisir ? Devis et conseils

Volkswagen incarne une des références sur le marché des véhicules utilitaires premium. Le constructeur met à la disposition des entreprises de nombreuses innovations qui simplifient l’usage des véhicules : moteurs TDI et TSI, transmission intégrale 4MOTION, système d’aides à la conduite, DSG à double embrayage, Connected Van, etc. Son catalogue est constitué d’une large gamme de modèles en mesure de satisfaire les exigences les plus pointues des professionnels.

Les véhicules utilitaires Volkswagen pour le transport de marchandises ou de personnes

L’actualité de Volkswagen Véhicules Utilitaires a particulièrement été animée, car le constructeur a proposé de nombreuses nouveautés. Il a entre autres lancé la nouvelle et cinquième génération du Volkswagen Caddy qui a reçu les éloges de tous les médias automobiles spécialisés grâce à ses multiples équipements allant de l’assistant au stationnement, au détecteur d’angle mort en passant par le régulateur de vitesse adaptatif ou l’assistant à la manœuvre avec remorque. Disponible en option, le Digital Cockpit donne une autre dimension à l’intérieur du Caddy et s’équipe d’un combiné comprenant un écran de 10,25 pouces. Le petit fourgon assure une charge utile de 790 kg, un espace de chargement de 4 m3 et se décline en deux longueurs de 4,95 m et de 4,60 m. Un bloc essence de 116 ch et des moteurs diesel de 75, 102 et 122 ch sont au programme. Une version 4×4 4MOTION est aussi proposée dans le catalogue.

Toujours dans la série des nouveautés, Volkswagen offre aussi une cure de jouvence à son Multivan. Basé sur la plateforme MQB, l’utilitaire de 7 places est disponible en version courte de 4,97 m ainsi qu’une version longue de 5,17 m. Par rapport à l’ancienne mouture, il affiche une hauteur de 1,90 m, soit 10 cm de moins qu’auparavant, afin de faciliter l’accès dans les garages et parkings souterrains. Le Multivan fait partie des rares VUL sur le marché à être disponibles dans une version hybride rechargeable. Pour l’heure, le Ford Transit Custom est le seul qui soit muni d’une telle motorisation. Il est animé d’un moteur essence de 150 ch combiné à un électromoteur de 218 ch pour 350 Nm de couple au total. Le véhicule s’équipe d’une boîte DSG électronique à 6 rapports qui est exclusive aux modèles PHEV.

Particulièrement attendu et disponible dans le courant de l’année 2022, l’ID.Buzz pourra parfaitement constituer une flotte auto opérant une transition énergétique. L’utilitaire à l’allure futuriste et néo-rétro sera dédié au transport de personnes ainsi que de marchandises et fonctionnera avec un moteur 100% électrique. Il sera commercialisé en empattement long de 4,95 m ainsi qu’en empattement court de 4,70 m. La déclinaison Combi pourra accueillir entre 5 à 7 personnes. Pour le moment, aucune information détaillée n’a été divulguée au sujet des caractéristiques du moteur et de la batterie, mais les performances seront sensiblement les mêmes que pour l’ID.3 et l’ID.4.

Choisir les voitures de services et de fonction de la flotte auto

Les entreprises à la recherche d’un véhicule pour leurs équipes de commerciaux amenés à sillonner les autoroutes de France pourront miser sur le Volkswagen Golf. Disponible dans sa huitième génération, la célèbre berline compacte se distingue par l’existence de deux versions hybrides rechargeables à savoir eHybrid de 204 ch et GTE de 245 ch qui est une déclinaison plus sportive. Opter pour ces modèles à moteur alternatif est un excellent moyen pour les gestionnaires de flotte de maîtriser le TCO.

Concernant les véhicules de fonction, il convient de proposer aux salariés des véhicules adaptés à leur usage professionnel ainsi qu’à leurs besoins privés. C’est pourquoi il est crucial que la Car policy considère la situation familiale des collaborateurs. Parallèlement, le dirigeant doit tenir compte du niveau hiérarchique des employés. Dans le cas où ces derniers souhaiteraient disposer de modèles surclassés, il est possible de leur demander une participation financière en échange. Par contre, à vouloir faire plaisir à ses équipes, le dirigeant ne doit pas s’enrôler dans les excès en tout genre et choisir une flotte socialement incompatible avec l’image de son entreprise. Miser sur des véhicules de luxe alors qu’on exerce à titre de simple entreprise de menuiserie peut froisser les clients. Dans le catalogue Volkswagen, les sociétés bénéficient de choix très vastes parmi lesquels figurent quelques nouveautés comme le Tiguan Allspace, l’ID.4, le T-Roc ou l’ID.5.

Quelle est la meilleure solution de financement pour constituer une flotte auto ?

Un autre défi qui attend le dirigeant d’entreprise implique de choisir le mode de financement idéal pour composer ou renouveler sa flotte professionnelle.

L’achat au comptant est une option de moins en moins plébiscitée par les entreprises. En plus de grever la trésorerie et les capacités d’investissement, ce système d’achat leur laisse la charge intégrale de la gestion de pannes, de l’entretien, du carburant, des difficultés de la revente, etc.

L’achat à crédit présente les mêmes contraintes. En effet, il a tendance à augmenter l’endettement de la société qui ne pourra plus faire d’autres emprunts pour financer des projets porteurs.

Dans ce contexte, beaucoup d’entreprises abandonnent ces deux postes au profit du leasing. Elles ont le choix entre la Location avec Option d’Achat (LOA) ou la Location Longue Durée (LLD).

Avec la LOA, la société n’est pas propriétaire, mais locataire de ses véhicules pendant une période de deux à cinq ans. À la fin du bail, elle peut racheter le parc auto en échange du montant de la valeur résiduelle. Cette solution de financement est préconisée pour les professionnels qui n’ont pas encore de retour d’expérience sur leurs kilométrages annuels ou pour ceux qui envisagent de garder longtemps les voitures. Les entreprises détenant une vision patrimoniale de leur flotte auto trouveront leur compte avec la LOA.

La LLD pour sa part est dédiée aux entreprises amenées à renouveler régulièrement leurs véhicules professionnels. Comme l’offre est exemptée d’option d’achat, la restitution est obligatoire au terme du contrat. À ce moment-là, le gestionnaire peut opter pour une relocation avec de nouveaux modèles. À travers la LLD, l’entreprise ne paie que pour l’usage et a la possibilité de sous-traiter toute la gestion du parc : entretien, assurance, véhicules de remplacement, assistance, etc.